Pas à pas, sans se soucier ... (2004) Version pour soprano et sept violoncelles
Extrait des Mélodies en tonalité avec date de péremption

 

Version for soprano and seven cellos
Excerpt from Melodies in Key with Expiry Date

 

Cette pièce est la dernière du cycle intitulé

Quatre mélodies en tonalité, avec date de péremption.
Un sentiment tonal est particulièrement affirmé dans cette dernière pièce car elle ne repose que sur une simple et seule cadence plagale en sol majeur, dans une métrique immuable à 19 temps (8+5+6)

Le texte emprunte celui de la grande poétesse russe Marina Tsvétaïeva (1892-1941)

Dans une écriture sobre et tragique, elle évoque ici dans une marche solitaire, à travers un immense champ de pavots, qui semble se perdre à l'infini, où l'on n'entend que des bruits d'insectes, le vide de l'existence et la mort qu'elle semble approcher à la mesure de ses pas, "sans s'y soucier", comme un moindre mal.

 

This piece is the last in the cycle entitled

Quatre Mélodies en tonalité avec dates de péremption (Four melodies in tonality, with an expiry date).

A tonal feeling is particularly strong in this last piece as it is based on a single, simple cadence in G major, in an unchanging 19- beat metre (8+5+6)

The text borrows from the great Russian poet Marina Tsvétaïeva (1892-1941)

In a sober and tragic writing, she evokes here in a solitary walk, through an immense field of poppies, which seems to get lost in the infinite, where one hears only insect noises, the emptiness of existence and death which she seems to be approaching with the measure of her steps, "without worrying about it", like a lesser evil.

 

В мыслях об ином, инаком,
И ненайдённом, как клад, Шаг за шагом, мак за ма-ком Обезглавила весь сад.

Так, когда нибудь, в сухое Лето, поля на краю, Смерть рассеянной рукою Снимет голову мою.

(5-6 septembre 1936)

Pas à pas sans se soucier

15,00 €Prix